Imprimer 

Après la saga des Avocats du Cap-Haïtien le CSPJ a désigné un nouveau Doyen a.i. pour administrer le Tribunal de Première Instance de ce ressort. La cérémonie d’investiture suivie de l’installation a eu lieu le lundi 10 mai 2021 au décanat de ce tribunal. Magistrat Périque Duroc remplace à ce poste son homologue Jean Ralph Prévost.

11.TPI Cap-minLe Secrétaire Technique du CSPJ, Me Jean Robert CONSTANT (G), remettant au Magistrat Pétrique DUROC la correspondance le désignant comme Doyen a.i. du TPI du Cap-Haïtien.

C’est le Secrétaire Technique du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), Me Jean Robert Constant qui a procédé, en personne, lundi 10 mai 2021, à l’investiture suivie de l’installation du Magistrat Pétrique Duroc, Juge et Juge d’Instruction au Tribunal de Première Instance (TPI) du Cap-Haïtien, comme Doyen a.i de ce Tribunal.

Présidant une délégation composée, entre autres, des Inspecteurs judiciaires Samuel Baucicaut et Octave Altès, Me Constant a tenu à faire ce déplacement en vue de signifier aux Justiciables de cette juridiction que le CSPJ ne les avait pas oubliés mais que les Conseillers ont pris du temps pour bien réfléchir sur la meilleure solution à apporter à la crise qui a paralysé le bon fonctionnement de ce TPI depuis environ un an.  

La cérémonie d’investiture du nouveau Doyen a.i. du TPI du Cap-Haïtien s’est déroulée en présence, entre autres, du Commissaire du Gouvernement au Parquet près ce tribunal, du Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Barreau du Cap-Haïtien, des Magistrats assis et debout ainsi que personnel administratif, judiciaire et parajudiciaire affectés à cette juridiction.   

444.TPI Cap-minMe Richemont Florival, Commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance du Cap Haitien 

Magistrat Duroc a remplacé à ce poste son homologue Jean Ralph Prévost, désigné Doyen a.i. du TPI du Cap-Haïtien par le CSPJ suite aux mesures conservatoires adoptées par le Conseil contre le Doyen Lynx Jean, sous enquête. Cette décision du CSPJ a été très mal appréciée par les Avocats du Barreau du Cap-Haïtien, allant jusqu’à fermer les portes du tribunal pour empêcher au nouveau Doyen de siéger. Après environ une année de paralysie du Tribunal,  le Doyen a.i., Jean Ralph Prévost, a décidé délibérément de jeter l’éponge, ce qui a porté le CSPJ à jeter son dévolu sur le magistrat Pétrique Duroc, faisant de lui le nouveau Doyen a.i. jusqu’à nouvel ordre.                                         

55.TPI Cap-minMe Harold Chéry, Bâtonnier de l'Ordre des Avocats du Barreau du Cap-Haitien, lors de sa prise de parole.

Appelé à porter la parole du Conseil, le Secrétaire Technique du CSPJ a rappelé les circonstances dans lesquelles Magistrat Duroc accède à ce poste suite, dit-il, « à l’irruption brutale et maladroite d’acteurs judiciaires dans la gestion de l’administration judiciaire, ce qui a causé de graves préjudices aux justiciables de la juridiction, déjà fatigués de la lenteur proverbiale de la justice haïtienne ». Aussi, a estimé Me Constant, que « les méandres indélébiles laissés par les actions ou les omissions de tels acteurs » s’imposent comme des « témoins fidèles et historiques » de cette irruption brutale.

Voilà pourquoi il a prodigué de sages conseils au nouvel administrateur du TPI du Cap-Haïtien, profitant de l’occasion pour solliciter la collaboration de tous en faveur du Doyen Duroc, afin de réussir le pari. Mis à part le Secrétaire Technique du CSPJ, d’autres acteurs judiciaires, dont le Commissaire du Gouvernement de ce ressort, ainsi que le Bâtonnier de l’ordre des Avocats de la juridiction se sont succédé au micro.

Dans sa prise de parole, le Commissaire du Gouvernement du Cap-Haïtien, Me Richemond Florival a dénoncé à haute et intelligible voix des acteurs, sans les nommer, qui voulaient profiter de l’absence d’un Doyen au Décanat de ce TPI pour produire des demandes en dehors de la loi, lesquelles, dit-il, ont été rejetées d’un revers de  main. Il en a profité pour, lui aussi, prodiguer des conseils au nouveau Doyen, l’invitant à mieux connaître les hommes et les femmes appelés à se présenter à son prétoire.

Pour sa part, le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Barreau du Cap-Haïtien, Me Harold Chéry a fait savoir que le Barreau de Cité christophienne n’était pas en guerre contre le CSPJ, et que la cérémonie du jour, consistant à installer un autre Doyen, en lieu et place du Doyen Prévost, n’est pas une victoire. Enfin, il a tendu le rameau d’olivier aux magistrats assis, offrant sa pleine et entière collaboration, ainsi que celle de ses pairs, pour la relance des activités judiciaires dans cette juridiction seulement quelques jours avant la célébration de la Saint-Yves, Saint Patron des Avocats.


1.TPI Cap-minMagistrat Samuel BAUCICAUT, Responsable de Communication du CSPJ, lors d'un point de presse en marge de la cérémonie.

Enfin, le nouveau Doyen a.i. du TPI du Cap-Haïtien, Magistrat Périque Duroc a remercié le CSPJ pour la confiance placée en lui. Reconnaissance que la tâche ne lui sera pas facile, compte tenu du contexte dans lequel il a accédé cette fonction, il a sollicité la collaboration de tous, quel qu’il soit, afin de sauver ce qui peut l’être encore.

Il est à rappeler que le CSPJ, par Résolution, avait décidé d’adopter des mesures conservatoires contre le Magistrat Lynx Jean, Doyen du TPI du Cap-Haïtien, le remplaçant provisoirement par le magistrat Jean Ralph Prévost, désigné Doyen a.i. Cette décision, quoique légale, s’est heurté à l’hostilité des Avocats du Barreau du Cap-Haïtien qui ont, avec violence, fermé les portes du Tribunal. Finalement, suite au désistement du Doyen Prévost, le CSPJ, par résolution du Conseil, a encore décidé de désigner un nouveau Doyen a.i, prouvant ainsi la bonne foi du Pouvoir Judiciaire d’administrer les Cours et Tribunaux comme il se doit, en dépit des obstacles rencontrés.